Fabienne et son Cannondale CAAD3 Silk Road

L’homme et sa machine ne font souvent qu’un. Coup de coeur ou contrainte financière, vélo de série ou montage à la carte, chaque coureur, chaque triathlète a des raisons très personnelles d’avoir choisi tel ou tel vélo plutôt qu’un autre. Dans cette rubrique, nous vous donnons l’occasion de nous expliquer les raisons de votre choix et ce que vous appréciez une fois posé sur votre monture. Rencontre avec Fabienne Voillot, 27 ans, au guidon de son Cannondale CAAD3 Silk Road 800… équipé d’une suspension avant !

Par Pierre-Maxime BRANCHE. Photos : 3bikes.fr

Nom : Fabienne VOILLOT
Âge : 27 ans
Profession : Ressources Humaines
Lieu de résidence : Saint-Pierre-de-Rivière (09)
Pratique : tennis, badminton, course à pied, natation, cyclisme

En 2014, Fabienne, Lyonnaise d’origine, est stagiaire à Grenoble chez Schneider Électric. Sportive dans l’âme, entre tennis, badminton, natation et course à pied, elle assiste à une réunion du Comité d’entreprise qui présente les différentes activités possibles. Le cyclisme ? Pourquoi pas ! Accompagnée de collègues qui lui prêtent un vélo, elle découvre, arpente et franchit ses premiers cols isérois. « J’ai vraiment accroché. J’ai aimé ce sport pour la découverte d’une région ou de paysages différents au cours d’une même sortie », se rappelle-t-elle. Malheureusement, une chute en équitation lui vaut une double fracture coude et poignet. Puis, ses études la mènent à Paris et Londres. Au pays de la Reine, la petite reine est remisée.

Le vélo de Papa

Désormais installée en Ariège, l’occasion est trop belle. Après un nouveau prêt de vélo d’un ami, elle teste un Van Rysel. « J’ai pu l’essayer durant une semaine, sans obligation d’achat, mais il avait un double plateau. Je me sentais limitée dans les montées. Je voulais un triple, même si les vendeurs m’ont informée que cela ne se faisait plus ». Lors d’une conversation avec son père, ancien cycliste orléanais, celui-ci lui propose alors son vieux biclou : un CAAD3 Silk Road 800 de 1999 en triple plateau.

Une suspension avant !

Aujourd’hui, Fabienne parcourt la campagne ariégeoise avec ce cadre atypique. Vélo de l’ancienne équipe professionnelle américaine SAECO et de son charismatique sprinteur italien Mario Cipollini, ce modèle dispose d’une suspension avant intégrée à la douille de direction, destinée à filtrer les vibrations et améliorer la tenue de route.

Ce mécanisme débrayable offre 15 mm de débattement présenté sous la forme d’une cartouche combinant élastomène, ressort et huile, le tout totalement intégré dans la douille au même titre que les roulements annulaires du jeu de direction. La potence est surmontée d’une molette tournante qui permet de bloquer ou débloquer la suspension tout en roulant. « Malheureusement, je roule avec la suspension bloquée, donc je ne peux pas bénéficier de cette technologie sur des routes ariégeoises qui sont souvent irrégulières et difficiles », regrette-t-elle.

Des braquets adaptés

Malgré tout, cela ne l’empêche pas d’escalader les pentes et de dévaler les descentes du coin. « J’ai vaincu le col de Port, le Prat d’Albis, je m’attaquerai l’année prochaine au Mur de Péguère. Je sens bien que ce vélo est lourd, surtout quand je le compare à celui de mes amis, mais avec mon triple plateau, je monte à mon rythme. J’ai une plage de développement adaptée à mes allures », se satisfait-elle.
Bien que le confort de position ne soit pas optimisé pour elle, Fabienne a parfaitement adopté son CAAD3 qui pourrait cependant retourner à sa paisible retraite. « Si je roule de plus en plus régulièrement, j’aimerais tout de même avoir mon propre vélo », lance-t-elle. L’occasion de passer d’un triple à un double plateau…

CADRE : CAAD3 Silk Road 800 (aluminium 6061 T6)
FOURCHE : Headshok Silk Road Aero
ROUES : Mavic CXP 23 UB Control
PNEUMATIQUES : Hutchinson TopSpeed 23c
TRANSMISSION : Shimano 105
PÉDALIER : Shimano 105 triple, 52-42-30
CASSETTE : Shimano Ultegra, 9v (14, 15, 16, 17, 18, 19, 21, 23 et 25)
FREINS : Shimano 105
MANETTES : Shimano 105
CINTRE : Cinelli Eubios 26.0
POTENCE : Coda SilkRoad
JEU DE DIRECTION : Coda Headshok Cartridge bearings
TIGE DE SELLE : Kalloy SP-248

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *