Robin et son Sunn Roader

L’homme et sa machine ne font souvent qu’un. Coup de coeur ou contrainte financière, vélo de série ou montage à la carte, chaque coureur, chaque triathlète a des raisons très personnelles d’avoir choisi tel ou tel vélo plutôt qu’un autre. Dans cette rubrique, nous vous donnons l’occasion de nous expliquer les raisons de votre choix et ce que vous appréciez une fois posé sur votre monture. Aujourd’hui, rencontre avec Robin Galy, 32 ans, au guidon de son Sunn Roader 1997.

Par Pierre-Maxime BRANCHE. Photos : 3bikes.fr

Nom : Robin GALY
Âge : 32 ans
Profession : moniteur de ski l’hiver / nageur sauveteur l’été
Lieu de résidence : Saint-Pierre-de-Rivière (09)
Pratique : ski, ski de rando, snowboard, vélo, course à pied, natation, wakeboard

Sur son Sunn Roader de 1997, Robin, moniteur de ski l’hiver et nageur sauveteur l’été, vient de s’avaler la montée de Foix Prat d’Albis. Celle-là même où le Français Thibaut Pinot a fait exploser le peloton des favoris du Tour de France, dont le futur vainqueur colombien Egan Bernal, et a terminé 2e derrière l’Anglais Simon Yates, au lendemain de sa victoire au Tourmalet.
Ce n’est pas le seul sommet pyrénéen que cet Ariégeois a accroché à son palmarès avec son vieux biclou. Il pourrait aussi vous décrire ses ascensions du Col de Port, celui de Péguère ou encore le Port de Pailhères qui l’a tant fait souffrir, il y a 17 ans de cela, déjà au guidon de son Roader. « Mon père me l’avait acheté à la bourse aux vélos de Varilhes, entre Pamiers et Foix, en 2002, pour commencer le cyclisme. J’avais 15 ans et je me suis licencié au club de Laroque-d’Olmes avec lui », se rappelle-t-il.

Comme une horloge

Même s’il ne prend pas le départ de compétitions, Robin enchaîne les kilomètres et les sorties avec plaisir. « Je pratiquais aussi le VTT à cette époque-là. Je partais le week-end, j’aimais faire de belles randos, seul ou en groupe. Puis j’ai arrêté de rouler vers mes 18 ans quand j’ai débuté mes études de médecine. » Ces dernières années, Robin a repris la petite reine et son Sunn par la même occasion. « Je l’ai toujours aimé ce vélo ! Son cadre en acier, son style, sa fiabilité… si tu l’entretiens un minimum, il tourne comme une horloge. Ça ne bouge pas. Je l’aime, mais cela dépend aussi de la route, si ça monte ou si ça descend… Quand le bitume s’élève, il faut vraiment appuyer, c’est très dur. Par contre, sur le plat et en descente, c’est nickel », lance-t-il.

Avoir les cannes

Un premier vélo, ça se ne quitte pas comme ça. Même s’il n’est plus d’origine et que quelques composants plus modernes sont venus l’agrémenter, Robin reste très attaché à son deux roues old school. Changer pour une monture plus performante et moins exigeante ? Pourquoi pas. Mais son Sunn Roader n’irait pas bien loin. « C’est sûr que les vélos d’aujourd’hui me donnent parfois envie. Les Van Rysel, par exemple, ils ont l’air top. Ou alors je garde le mien, mais il faut que je le monte autrement, avec des plateaux adaptés. Avec mon triple 52-42-30, ça ne va pas. Il me faudrait un compact 50-34 et une cassette 11-30. Chez nous, ça monte partout. En allant vers Pamiers, tu peux avoir un peu de plat, mais autour de Foix, tu as les montées de Roquefixade, Montségur, le Prat d’Albis, le col des Marrous, etc. Si tu n’es pas en cannes, ça devient trop dur ! » Un changement de braquet et hop, le Sunn Roader de Robin avalera encore de nombreux kilomètres.

CADRE : Sunn Roader Fuji DB acier, jaune et chromé (entièrement chromé même sous la peinture pour protéger efficacement les tubes contre la corrosion et les agressions extérieures)
GÉOMÉTRIE : sloping de 5 cm
FOURCHE : CrMo Chromée droite
ROUES : Mavic CXP arrière et Rigida DP18 avant
PNEUMATIQUES : Michelin Dynamic Sport
TRANSMISSION : Shimano Ultegra
PÉDALIER : triple Rudd en aluminium forgé et poli 52-42-30, manivelles 172,5 mm
CASSETTE : Shimano 105 9v (12, 13, 14, 15, 17, 19, 21, 23 et 28)
FREINS : Shimano 105
MANETTES : Shimano 600
CINTRE : ITM Super Europa
POTENCE : Rudd CrMo soudée
JEU DE DIRECTION : YST alu
TIGE DE SELLE : Rudd alu
SELLE : fi’z:ik Aliante

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Mag

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *