Test des roues Vision Metron Disc et 3 bâtons

Depuis sa création dans les années 90 à Hawaï, dans la patrie du plus célèbre triathlon du monde, Vision a acquis ses lettres de noblesse dans le domaine de l’aérodynamisme. À l’entraînement comme en course, nous avons testé un couple gagnant de roues dans ce domaine pendant plusieurs mois, la Metron Disc et la Metron à 3 bâtons, une combinaison détonnante.

Par 3bikes.fr/DR

La particularité de la Metron Disc tient dans sa conception traditionnelle à rayons. Comme une roue classique (avec une jante de 80 mm) en somme, sauf qu’une flasque est ajoutée pour augmenter l’aérodynamisme et la transformer en roue lenticulaire. Intéressant du point de vue du dynamisme, mais aussi pour l’aéro puisque la roue est bombée donc (lenticulaire) et épouse les formes du cadre. Un plus également côté maintenance puisqu’en cas de casse, il suffit de remplacer la flasque.

En cas de casse, il suffit de remplacer la flasque.

Sur la route, le léger effet « bout de bois », créé parfois par certaines roues paraculaires construites d’un seul tenant disparaît. On obtient ainsi une roue plus fluide, mordante et qui s’adapte à tous les terrains.

Un couple à près de 3 000 euros

Nous avons testé la Metron Disc à l’entraînement comme en course, sur des routes vallonnées, légèrement ventées et au revêtement varié. Nous n’avons pas enregistré de difficulté particulière en rapport avec l’emploi de ce type de matériel. Les effets d’aéro et d’inertie sont bien là, à partir du moment où l’on dépasse 40 km/h, le gain se fait immédiatement sentir.

Mais associée à la nouvelle Metron 3 Spokes (reliftée) à l’avant, l’affaire n’est pas du tout la même. Cette dernière, très rigide, muscle le jeu du vélo sur l’avant mais surtout, présente une prise au vent latéral conséquente.

La Metron à 3 bâtons est très rigide et muscle le jeu du vélo sur l’avant.

Si l’on est pas « baraqué », les problèmes surviennent donc après 100 km. Les relances se font plus poussives et il faut composer en cas de fort vent latéral. En gros, il faut « se battre » avec le vélo pour le tenir et au fil des kilomètres, ce sont des watts perdus pour la suite.

Pour ce qui est du freinage, le traitement effectué sur la jante de la roue à trois bâtons est efficace. Combiné aux patins fournis, on se sent en sécurité, même à haute vitesse, sur le mouillé comme sur le sec. Un bon point lors d’une utilisation sur un vélo de contre-la-montre également, où, sur certains modèles, le système de freinage s’avère parfois délicat.

À un peu plus de 2 768 € l’ensemble (1 528 € pour la Disc), les Vision se placent dans le segment du haut de gamme mais restent accessibles par rapport à certains modèles concurrents. Dotées d’une très belle finition et d’une bonne qualité de roulements, on peut facilement se laisser tenter, d’autant qu’elles sont également fournies avec une housse de roue très pratique et les patins de freins adéquats.

Roues VISION METRON DISC et 3 BÂTONS
Note de l’ensemble : *****

Les + : Roue lenticulaire « tolérante », sensations de rendement, qualité de finition

Les – : Prise au vent de la roue à bâtons, prix élevé

Metron Disc (boyau)

Caractéristiques : 4 roulements. Construction full carbon à la main. Fournie avec patins carbone. Disponible en version piste, autocollants blancs ou rouges.
Poids : 1030 g
Prix : 1 528 €

Metron 3 bâtons (boyau)

Caractéristiques : Nouvelle version, plus légère. Surface de freinage à micro-points gravée au laser. Carbone UD et 3K. Disponible à disque, à pneu et Tubeless.
Poids : 754 g
Prix : 1 240 €

Fournies avec patins de frein carbone et housse de transport.

Contact : Vision

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *