Decathlon passe au triathlon

On ne présente plus Decathlon, l’enseigne de grande distribution du sport créée à la fin des années 70. Aujourd’hui, la société nordiste conçoit des produits au travers de ses différentes marques dans de nombreux univers. Aptonia, développée notamment pour la partie diététique, s’orientera désormais sur le triathlon découverte. Nous étions à Lille, début avril, pour découvrir les axes de développement de la société dans ce domaine et le projet baptisé #Tryathlon.

Par Sylvain Pigeau. Photos : S.P. et Decathlon

C’est, entre autres, sur le Chtriman, que Decathlon s’implante dans l’univers du triathlon. L’épreuve organisée à Gravelines début juillet est notamment soutenue par l’enseigne depuis plusieurs saisons. Et quelle société pourrait être mieux placée que Decathlon pour soutenir ce type d’épreuve, et de discipline ?

#Tryathlon est donc destiné aux débutants et aux sportifs désireux de se lancer dans l’aventure du triple effort et : « montrer que c’est beaucoup plus simple qu’on ne le croit. »

Le triathlon est beaucoup plus simple qu’on ne le croit

Depuis quelques années, l’entreprise, dont la maison mère est basée à Lille, s’intéresse au triathlon et propose des produits dédiés. Naturellement, à des prix très attractifs, ce qui a toujours fait la marque de fabrique de l’enseigne. Aussi, les côtés « smart » et pratiques des éléments, ne sont pas oubliés, une philosophie chère à l’enseigne. Et ce, via la puissance des bureaux d’études et des nombreux ingénieurs produits présents sur le site.

Le B’Twin village, à Lille, est un gigantesque complexe dédié au vélo et au sport. L’ancienne fabrique de cigarettes abrite également les locaux de développement de Decathlon.

Pour créer (ou compléter puisque cela concernait notamment la diététique) l’univers Aptonia, Decathlon a décidé de regrouper plusieurs de ses marques. La partie cycle, aujourd’hui appelée Van Rysel pour les vélos de route, la partie natation (Nabaiji) et le running via Kalenji et Kiprun (partie compétition de la discipline).

Alexandre Chenivesse nous a présenté la gamme Van Rysel (anciennement B’Twin).

Decathlon explore toutes les pistes. De la préparation avec l’application Decathlon coach (disponible sur Android et Appstore), à la nutrition (Aptonia), aux produits pour la course puis, enfin, aux éléments pour le massage et la récupération. Ces derniers sont aussi référencés chez Domyos.

Des produits « smart » et accessibles

Du côté du cycle, le vélo de contre-la-montre n’est pas encore au programme. « Cela demande deux ans de développement environ », explique Alexandre Chenivesse chez Van Rysel. Decathlon reste fidèle à ses valeurs et sur son axe en proposant du matériel qualitatif et grand public à prix abordable. Et pour répondre aux besoins du triathlète en herbe, des prolongateurs sont disponibles.

Decathlon dispose de son propre laboratoire « de torture » pour tester la fiabilité de ses produits et les normaliser.

Même son de cloche pour le chaussant. Que ce soit pour le vélo, où une chaussure spécifique « tri » n’est pas encore d’actualité, ou sur le running, où i faut adapter les produits pour la pratique du triple effort.

Si les secteurs destinés aux sports d’eaux sont implantés dans le Sud Ouest, ceux de Queshua dans les Alpes, les autres marques de Decathlon sont installées dans le B’Twin village où près de 2 000 personnes travaillent.

Il n’y a donc que ces éléments, spécifiques à la discipline, que Decathlon ne propose pas encore. A terme, il faudra peut-être compter sur des « packs starter », une vraie panoplie du triathlète débutant, composée des éléments « de base » (combinaison, porte dossard, chaussures…). « C’est à l’étude, nous y réfléchissons… », nous a-t-on répondu à Lille.

 

Aptonia et les produits dédiés au triathlon

Tri fonction spéciale courte distance, Full zip devant , 2 poches dans le dos. Bandes au niveau des cuisses avec silicone pour un maintien optimal.

Prix : 30 € (une pièce pour les hommes, deux pour les femmes)

Ceinture porte dossard courte distance (rose ou noir)

Prix : 6 €

Ceinture porte dossard longue distance compatible pour porter les gels Geasy (le gel s’insère dans une pche indépendante fixée par scratch).

Prix : 10 €

Combinaison de triathlon en néoprène. Aide à la flottaison avec du néoprène 4mm, grande liberté de mouvement au niveau des articulations, zip inversé et coupe courte pour faciliter le désenfilage. Conçue pour les hommes et femmes débutant le triathlon sur courte distance. La combinaison Aptonia SD grâce à se flexibilité et son horizontalité maîtrisée permet de nager les deux type de nage pour apporter un maximum de sérénité.

Prix : 99 euros (homme et femme)

Sac de transition . Avant la course, le sac permet d’organiser toutes ses affaires de triathlon clairement. Avec sa check-list, le rituel de préparation est d’autant plus aisé. Lors du transport, son format compact permet d’emporter tout l’équipement de manière compacte, même en cabine d’avion. Pendant la course, ses compartiments permettent de trouver facilement son équipement lors des transitions, sans perte de temps et sans stress.

Prix : 50 €

Prolongateurs pour le vélo. Possibilités de réglages de la longueur des barres ainsi que des repose bras. Mousses repose bras 5mm épaisseur. Angle de 40° pour prise en main naturelle. Vis accessibles, graduation sur barres en aluminium 6061.
Poids : 490 grammes
Prix : 40 €
Sacoche de rangement pour l’alimentation. Sacoche très pratique à installer sur la partie supérieure du cadre pour ranger les gels, barres énergétiques et papiers usagés.

Prix :10 €

Sportifs accomplis, les membres de l’équipe Decathlon restent des professionnels passionnés au service des passionnés.
Sylvain Pigeau

Sylvain Pigeau

37 ans Journaliste professionnel depuis 2003 en presse sportive spécialisée et en presse quotidienne régionale - Ancien cycliste de série nationale. Triathlète depuis 2010. Strava : Sylvain PIGEAU

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *