LOOK s’électrise avec le E-765 Optimum

Look débarque sur le marché du E-Bike avec son premier vélo électrique : le E-765 Optimum, proposé en deux versions. Un vélo bénéficiant du savoir-faire de la firme de Nevers en matière de technologie composite et qui intègre finement une assistance électrique Fazua de 250 W.

Après 30 années de développement dans l’industrie du cycle et de maîtrise de la technologie carbone, au service de la performance des plus grands champions et à destination aussi des cyclos anonymes, Look se lance dans le marché du E-Bike avec le lancement du E-765 Optimum. Pour permettre à ceux qui n’ont plus leurs cannes d’antan, aux organismes les plus faibles et aux débutants moins fringants, de trop subir les effets d’efforts violents et ainsi d’accompagner les amis, pelotons et groupes de leur choix. Afin de diminuer la notion de pénibilité et augmenter celle du plaisir partagé. Soyons clair, le E-Bike est une pratique à part entière, qui ne vient pas pour concurrencer le routier traditionnel, son niveau et ses performances chronométrées…mais pour ouvrir l’accessibilité et la convivialité d’une belle virée à un plus grand nombre.

Une composition carbone spéciale

La dénomination « 765 » associée à cet E-Bike n’est pas sans rappeler la géométrie « Confort » du modèle route 765 Optimum classique et ses notions d’endurance et de polyvalence, avec un poste de pilotage plus relevé sans pour autant oublier l’ADN Performance cultivé par Look depuis ses débuts. Le E-765 Optimum bénéficie dans sa conception d’une composition en carbone spéciale E-Road. Une formule qui répond aux contraintes de ce type de machine par une association et orientation des différentes fibres de carbone spécifiques : 25% de carbone Haut Module, 31% de Module Intermédiaire, 31% de fibres Haute Résistance et 13% de fibres spécifiques.

Le concept Direct Drive

Le E-765 Optimum intègre le Direct Drive Concept propre à Look qui réunit le développement commun de la fourche, du pivot, de la douille de direction, de la potence et du cintre dans le but d’accroître la rigidité, la stabilité de la partie avant, et d’améliorer le confort de conduite du poste de pilotage. La potence vient suivre la géométrie du cadre pour s’intégrer au mieux. A noter que les bagues situées sous la potence sont réversibles, et peuvent venir s’encastrer par le dessus si l’on souhaite abaisser sa position.

Des haubans 3D Wave Stays

Le E-765 Optimum est conçu avec des haubans dits « 3D Wave Stays » plus flexibles. Les haubans sont façonnés avec deux vagues qui fonctionnent comme des points de flexion permettant d’augmenter la flexibilité naturelle du carbone de 15% indique Look. La forme aplatie des tubes leur permet « d’améliorer la flexibilité verticale tout eu augmentant la rigidité latérale ». Look précise aussi que cette conception renforce la traction, en renforçant le contact de la roue et du sol.

Un moteur Fazua de 250 W

Look s’est appuyé sur la société allemande Fazua, une start-up « experte dans le développement de moteur électrique depuis 2013 » pour trouver le modèle à intégrer à son cadre carbone E-765 Optimum. Un moteur pédalier que Look avance comme le plus abouti du marché. La motorisation Fazua se compose en trois parties :

  • Le boitier de pédalier : 1.3 kg / Mesure du couple des deux côtés / 55 NM (Pointe à 60 NM) / BCD 104 ou 110 Standard.
  • Le bloc moteur : 1.9 kg / Moteur 250 W (Pointe à 400 W) / Assistance – 25 km/h / Interface USB / Utiliser les deux mains / Insertion : signal d’insertion / Enlèvement : bouton déblocage.
  • La batterie : 1.4 kg / Lithium Ion / 250 W / 7A, 36V / Arrêt automatique après 8h / 3-4 h de temps de charge / Chargeur Fazua.

Comptez 4,6 kg pour l’ensemble du bloc moteur, ce qui porte le poids total d’un E-765 Optimum en taille M sans pédales à 13,4 kg. L’intégration du moteur dans le tube diagonal est minimisée grâce à la compacité de l’ensemble Fazua. Il s’installe et s’ôte grâce à un simple bouton facile d’accès sur le tube diagonal.

Quatre modes d’assistance

Un boitier télécommande situé sur le guidon permet très facilement (trois boutons équivalents à +/-/arrêt) de choisir l’assistance voulue. Quatre modes, reconnaissables grâce à un code couleur, sont proposés : un mode sans assistance (blanc) à 0 W où seules les jambes travaillent, un mode économique (vert) à 125 W, un mode intermédiaire (bleu) à 250 W et un mode « Rocket » (rouge) pouvant aller jusqu’à 400 W. Pour l’autonomie, Look annonce une autonomie moyenne de 86 kilomètres en utilisation mixte…au-delà, les jambes, les poumons, le cœur seront le seul moteur.

Une application Fazua

Gratuite, l’application Fazua offre la possibilité de connecté son E-765 Optimum et de faire le lien direct avec la batterie afin de suivre son état de vie, de charge. Elle intègre également un système de navigation et suivi GPS pour planifier ses parcours et le rayon de pratique en fonction de l’état de charge.

Premiers tours de roues

Qu’on soit bien d’accord : le vélo électrique s’inscrit dans une pratique sportive. Celle-ci est juste nuancée pour s’adapter à des profils un peu particuliers. Si le coursier conservateur a dû mal à l’entendre et l’accepter, il faut s’y installer pour comprendre les propriétés et le principe d’une assistance motorisée. A savoir qu’elle conserve tout d’abord la nécessité d’appuyer et de pédaler. Et qu’il faut jouer du braquet et des développements pour influer sur le couple et bénéficier du soutien de watts supplémentaires. La fluidité du système est très bonne, sans gros à coup. On perçoit vite qu’il ne pédale pas à notre place mais qu’il « s’entraîne », se dose, s’accompagne et oblige tout de même à s’activer, souffler et travailler. Bien évidemment, un organisme entraîné et préparé n’y aura pas grand intérêt (sauf peut-être pour une séance de récupération sans effort par jour de grand vent…) et s’y sentira presque « propulser » avec facilité. Mais pour les débutants non sportifs, les organismes convalescents, vieillissants ou en reprise, il peut éviter la pénibilité à la moindre déclivité, de se faire exploser trop fréquemment au risque de définitivement renoncer. Malgré le poids supplémentaire, le vélo conserve une belle maniabilité. Comme l’indique Bernard Hinault, l’un des premiers utilisateurs du modèle : « C’est une véritable révolution pour tout cycliste, je n’aurais jamais cru conserver toutes les sensations d’un vélo 100% musculaire ».

Gamme et prix

Le Look E-765 Optimum est commercialisé en deux versions de montages. L’une en Ultegra Di2 avec roues Vittoria Elusion Carbon à 7 699 €, et une autre en Ultegra mécanique et roues Shimano RS 370 à 6 499 €. A noter que le moteur et la batterie sont amovibles, et que Look a prévu également un cache à vide équivalent qui permettrait de changer le bloc pour repasser à un vélo musculaire uniquement…pour l’utilisateur qui voudrait varier après avoir retrouvé une forme suffisante.

LOOK E-765 OPTIMUM – Shimano Ultegra Di2
Prix : 7 699 €

Pédalier : FSA Carbon 50×34

Chaîne : Shimano CN HG 601

Cassette : Shimano Ultegra 11×28 R8000

Shifters : Shimano Ultegra Di2 R8070

Dérailleur : Shimano Ultegra Di2 R8050

Freins : Shimano Ultegra Hydraulique BR8070

Thru Axle :R : 142x12mm F : 100x12mm Speed Release Ready

Moteur : Fazua Evotion

Tige de selle : Look LS1 Carbon Ultralight 27,2x350mm

Selle : Fi’zi:k Antarès R7

Potence : Look Alloy LDS

Cintre : Look Alloy LS2 Compact

Roues : Vittoria Elusion Carbon 42mm Tubeless / Pneus Hutchinson Sector 700×32 Tubeless

Poids : 13,4 kg (en taille M sans pédales)

LOOK E-765 OPTIMUM – Shimano Ultegra HRD

Prix : 6 499 €

Pédalier : FSA Carbon 50×34

Chaîne : Shimano CN HG 601

Cassette : Shimano Ultegra 11×32 R8000

Shifters : Shimano Ultegra HRD R8020

Dérailleur : Shimano Ultegra R8000

Freins : Shimano Ultegra Hydraulic Flat Mount Rotors 160mm

Thru Axle :R : 142x12mm F : 100x12mm Speed Release Ready

Moteur : Fazua Evotion

Tige de selle : Look LS1 Carbon Ultralight 27,2x350mm

Selle : Fi’zi:k Antarès R7

Potence : Look LDS

Cintre : Look Alloy LS2 Compact

Roues : Shimano RS 370 Tubeless / Pneus Hutchinson Sector 700×32 Tubeless

Poids : 13,6 kg (en taille M sans pédales)

-> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Sébastien Jacquet

Sébastien Jacquet

- 34 ans. - Journaliste professionnel depuis 2008 en presse écrite sportive (Collaborateur à Vélo Magazine - L'Equipe) - Pratiques sportives actuelles : cyclisme (occasionnelles : football, course à pied) - Strava : Sébastien Jacquet

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *