Test de la tenue de running Pro Touch Rinito/Striko

Sur le marché du sport loisir et compétition, Pro Touch bénéficie de la force de développement du groupe Intersport pour proposer des produits au rapport qualité/prix très accessible. Pour vos séances de running, l’ensemble Rinito/Striko promet du confort, de la légèreté et du soutien musculaire. Réponse en 1 mois d’essai.

Par Pierre-Maxime BRANCHE. Photos : 3bikes.fr

Pour courir, être bien dans ses baskets est indispensable. Mais il faut aussi être bien dans sa tenue. Une matière qui colle, qui respire mal, des coupes mal ajustées, des coutures mal positionnées ou des frottements irritants, les gênes peuvent être nombreuses et engendrer nombre de désagréments, notamment si vous vous engagez sur de longues distances.

Alors que les beaux jours pointent le bout de leur nez dans toute la France, nous avons enfilé depuis fin février cette tenue de running Pro Touch, composée de Rinito, un maillot manches courtes, et de Striko, son short long associé. Pro Touch est une marque d’Intersport présente sur le marché du sport loisir et compétition depuis plus de 20 ans. Elle propose une grande variété de produits (chaussures, vêtements, accessoires) pour de multiples disciplines sportives. Écrit en gros et souligné dans le cahier des charges, le rapport qualité/prix comme objectif final, à l’instar d’une autre marque de running d’un grand groupe de sport bien connu du grand public.

Une tenue à moins de 35 euros

Outre sa composition 100 % polyester, le maillot Rinito à manches courtes propose un col rond, des coutures plates pour éviter les frottements ainsi qu’une coupe plus longue dans le dos pour favoriser son maintien. Quelques détails réfléchissants, comme cette ligne jaune fluo qui passe sur les pectoraux, permettent de favoriser une meilleure visibilité lors des sorties matinales ou de fin de journée. À dominante noire, notre Rinito d’essai propose un design très sobre sur le bas de la pièce alors que des motifs ont été intégrés sur le haut pour apporter un peu de style et un effet graphique. Si vous souhaitez un peu plus de fun, il est disponible en bleu/noir ou en blanc/orange.

De son côté, le short Striko, uniquement disponible en noir, est conçu pour les coureurs à la recherche d’un peu de compression puisqu’il dispose d’un collant intégré pour augmenter le soutien musculaire. Cette conception 2 en 1 permet d’améliorer le confort général. Fabriqué en Polyester (90 %) et Élasthanne (10 %), ce short léger et extensible offre une grande liberté de mouvement. Il dispose de la technologie Dry Plus Eco pour la gestion de l’humidité, de coutures plates pour limiter les irritations, d’une taille élastique avec cordon de serrage pour l’ajustement, de détails réfléchissants pour la visibilité et d’ourlets élastiques. À noter également une petite poche au niveau de la hanche droite pour y glisser une téléphone, des clés ou un ravito.

À 8,99 € le maillot et 24,99 € le short, la tenue s’offre pour 33,98 € et valide donc totalement le cahier des charges en termes d’accessibilité.

Léger et confortable

N’y allons pas par quatre chemins : ma première impression, en découvrant ces deux produits, fut d’avoir entre les mains une tenue de football et non de running. L’espace de quelques instants, je me suis vu à la recherche de mes crampons, de mes protège-tibias puis je me suis projeté sur le terrain vert dans la surface de réparation à l’affût d’un ballon qui traîne… Allez, j’exagère, mais l’ADN maison d’Intersport, référence en matière de sports collectifs, n’y est certainement pas étranger.

Une fois enfilée, cet ensemble se révèle plutôt léger et confortable, même si une première gêne apparaît rapidement sans même courir avec cette bande jaune fluo qui traverse le buste au niveau des pectoraux. Celle-ci relie deux panneaux de tissu (haut et bas) et entraîne une légère rigidité à cet endroit. Et cela se confirme en courant : avec le balancement des bras, d’avant en arrière et en opposé, le tissu vient tirer sur le côté entraînant une sorte de frottement sur la peau.

Cela dit, à l’intérieur du maillot, la couture thermocollée plate associé à cette bande horizontale, n’offre aucune aspérité et ne crée donc aucune irritation ou échauffement. Pour preuve une première séance d’essai de 25 km qui n’a engendré aucune blessure ou même rougeur. Malheureusement, cette sensation de rigidité sur le torse et de même d’élasticité ou de flexibilité est désagréable et augmente sur des séances avec plus de vitesse lorsque les bras sont sollicités pour aider la foulée. Cette couture est également présente dans le dos, mais elle n’entraîne aucune rigidité.

Par temps chaud, ce maillot Rinito manque aussi de respirabilité. Sur une séance longue, la balance thermique n’est pas très équilibrée avec une tendance à garder un peu de sudation ce qui peut amener le maillot à coller dans le dos. Le design du col est assez large pour ne pas se sentir oppressé, les manches sont bien coupées sur les bras et l’ourlet légèrement plus long à l’arrière permet un bon maintien de la pièce.

Pas du tout compressif

De son côté, la conception 2 en 1 du short est très agréable à enfiler. Malgré ces deux couches, le short est léger et plutôt bien aéré avec des empiècements alvéolés sur les ischio-jambiers qui laissent passer un peu d’air.

Il descend bas sur les cuisses et remonte haut sur la taille : la bande élastique, très large, monte au-dessus des hanches, elle ne gêne malgré tout pas la respiration, et assure d’elle-même un bon maintien puisque je n’ai pas eu besoin d’utiliser le cordon de serrage.

Sur sa droite, au niveau de la hanche, ce short dispose d’une ouverture qui donne accès à une petite poche dans laquelle on peut mettre des clés, du ravito ou, comme indiqué par le petit logo, un téléphone.

J’ai pu y glisser mon smartphone type iPhone SE sans problème, mais il est plus difficile de rentrer les grands formats actuels. Ce positionnement sur la droite est aussi légèrement problématique dans la mesure où il subit d’une part le mouvement du haut de la cuisse et d’autre part il crée un petit déséquilibre du short, qui se ressent même si l’on sert le cordon.

Conçu en DryPlus, Pro Touch annonce un cuissard interne dont le rôle est d’apporter un peu de compression et de soutien musculaire, mais il n’apporte clairement ni l’un l’autre. Du confort, oui ; du soutien musculaire, quasiment pas ; de la compression, pas du tout.

Footing ou running ?

Confortable, cette tenue Pro Touch est agréable à porter pour des footings légers ou pour de la récupération active sur des tempos tranquilles, lorsque le plaisir ou la récupération sont les maître-mots de vos sorties. Elle manque en revanche de liberté de mouvement pour se sentir complètement en phase avec des efforts plus intenses dans la durée comme des séances au seuil et plus violents pour des séances de vitesses sur piste par exemple. On peut aussi lui reprocher un petit manque de respirabilité lorsque le thermomètre grimpe. Si le rapport qualité/prix est au rendez-vous, en revanche elle ne tient pas sa promesse de soutien musculaire ou de compression au niveau du short.

Tenue Pro Touch Rinito / Striko
*****
Les + : confort général et poche pratique du short
Les – : rigidité de la bande pectorale du maillot, liberté de mouvement, pas le soutien musculaire annoncé

Maillot Rinito
100 % Polyester
Ourlet plus long dans le dos
Détails réfléchissants
Prix : 8,99 €Short Striko
Conception 2 en 1
Collant interne
90 % Polyester, 10 % Elasthanne
Poche cachée
Cordon de serrage
Détails réfléchissants
Prix : 24,99 €

Contact : www.intersport.fr

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *