Test des semelles thermoformées Specialized Masterfit

Pour pédaler, une bonne position part des pieds, et de leur placement dans les chaussures. Désormais bien installé sur le créneau de la mise en position du cycliste, Specialized utilise le concept Retül Fit. Nous avons testé les semelles sur mesure du système sur plusieurs milliers de kilomètres.

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr

Installée et reconnue depuis plusieurs années dans l’esprit des cyclistes et triathlètes désireux d’optimiser leur confort et leurs performances, l’étude posturale Body Geometry Fit de Specialized laisse la place à l’étude posturale Retül depuis quelques mois. Une manière d’officialiser un mariage qui dure depuis 2012 entre les deux marques, puisque Specialized utilisait déjà les outils d’analyse très complets de la marque du Colorado, avant d’en prendre récemment le contrôle. Parmi ces différents outils, on trouve l’ensemble Footbed, qui permet la mise en forme de semelles sur mesure Specialized Body Geometry Custom, développées en collaboration avec Masterfit.

Beaucoup d’informations et de noms déposés à citer ici, mais ce qu’il faut retenir c’est la possibilité de se voir confectionner des semelles internes parfaitement adaptées à la forme unique de la plante des pieds de chacun, et pour tous les types de chaussures de cyclisme. Les avantages ? Plus de confort, plus de puissance, moins de points de pression sous la plante des pieds, et un dimensionnement adapté à toutes les chaussures.

Une comparaison que l’on peut faire avec les semelles Specialized Footbed SL, disponibles chez tous les revendeurs de la marque américaine. Des semelles qui proposent trois niveaux de soutien de la voûte plantaire au choix (avec les semelles rouges, bleues ou vertes), que nous utilisions jusqu’alors, et proposées au prix de 29,90 €.

C’est grâce au magasin K7 Bikes de Monthléry dans l’Essonne, avec un opérateur reconnu localement pour son savoir-faire, son sens de l’écoute et sa parfaite utilisation des outils proposés par Specialized et Retül, que nous avons pu tester les semelles Custom Masterfit. Un procédé actuellement disponible chez seulement six revendeurs de la marque :

  • GD Cycles : 4 Rue de la Madone, 71000 Sancé
  • CP Bikes : Zone Ecotec, 512 Rue des Peupliers, 74460 Marnaz
  • K7 Bikes : Zone d’activité des bourguignons, 31 Rue du Pont aux Pins, 91310 Montlhéry
  • Hot Wheelz : 2033 Chaussée de Wavre,  1160 Auderghem, Belgique
  • Cycles Joliat : Rue Saint-Maurice 17, 2852 Courtételle, Suisse
  • Les cycles Thevenaz : Rue des Arts 21, 1450 Sainte-Croix, Suisse

L’opération de moulage

La préparation des semelles commence par l’installation du sujet sur le Retül Footbed, qui se compose d’un tabouret (rembourré) et d’une machine pour mouler la forme des pieds. Dans cette machine, sous les repose-pieds, sont disposées des centaines de petites billes et une pompe à air. On s’installe ensuite sur les repose-pieds, pour marquer l’empreinte et surtout combler l’espace avec la voûte plantaire. Une fois la position prise, la pompe à air permet de figer le placement des petites billes sous les repose-pieds, et bien marquer la forme des pieds. Notons que ceux-ci peuvent être légèrement différents l’un de l’autre, ce qui rend le concept de semelles thermoformées au final bien plus efficace que de semelles avec un support de voûte plantaire réglable. La semelle intérieure est ensuite choisie selon la pointure des pieds.

Elle se compose d’une partie inférieure thermoformable en une sorte de résine, avec l’avant du pied semi-flexible, et la partie qui va du milieu du pied au talon beaucoup plus rigide. La partie supérieure de la semelle, là où repose le pied, se compose d’une mousse assez dense.

L’opérateur utilise ensuite un décapeur thermique pour chauffer les semelles et les rendre totalement molles et malléables, avant de les positionner sur le moule précédemment réalisé.

Le sujet replace ensuite ses pieds sur les semelles pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’elles refroidissent et durcissent, en prenant leur forme définitive. Il reste ensuite à l’opérateur à ajuster le volume pris par les semelles à l’intérieur des chaussures, en les découpant un peu sur les bords si besoin.

À l’essai

Par rapport aux semelles d’origine, les Specialized Masterfit sont un peu plus lourdes. Comptez 30 g de plus par unité, pour une pointure 39. Rien de gênant de notre point de vue, d’autant plus que l’adaptation est immédiate. On s’installe d’emblée dans un confort moelleux, alors même que la semelle est rigide pratiquement sur ses deux-tiers, depuis la petite coque formée autour de la base du talon, jusque en avant de l’arche de la voûte plantaire.

Une explication à cela : un moulage parfait à la forme des pieds. Mais le concept même ne marque pas directement l’empreinte des métatarses, puisque la partie avant reste relativement souple, et donc laisse l’avant du pied assez libre. C’est seulement après plusieurs centaines de kilomètres que la mousse dense marque d’elle-même l’empreinte du plus gros orteil, là où il y a le plus d’appui dans certaines situations. Comme nous utilisions déjà des semelles avec un support de voûte plantaire (mais pas personnalisé quant à son emplacement), les premières sorties ont montré une légère impression de manquer de raideur à cet endroit précis. Ce n’est pas la semelle Masterfit qui manque de rigidité ici, mais simplement que les appuis à l’intérieur du pied sont parfaitement répartis. Si les premières sorties montrent avant tout du confort et un serrage mieux réparti et moins douloureux des chaussures (grâce au positionnement du pied, idéalement calé), c’est au fil du temps qu’on apprécie l’efficacité du concept.

Une sensation d’être parfaitement calé et soutenu dans des chaussures par ailleurs déjà rigides

D’abord lors des exercices de force pure, avec l’impression d’éviter les pertes par effet de flexion du pied. Ensuite en intégrant des exercices d’intensité, avec la sensation d’être parfaitement calé et soutenu dans des chaussures par ailleurs déjà rigides. Et quant aux échauffements ou coups de froid qui sont attribués souvent à tort par les capacités d’aération des chaussures, c’est de notre point de vue sans objet. Bien sûr, les semelles thermoformées paraissent au premier abord moins aérées que les semelles d’origine, dont les trous de ventilation correspondent aux trous des semelles carbone. Mais les sensations de feu aux pieds ou d’engourdissements sont surtout le résultat d’une stase veineuse occasionnée par des points d’appui trop marqués, au dessus ou en dessous du pied. Avec les semelles thermoformées Specialized Masterfit, les pressions sous les pieds étant parfaitement répartis sur l’ensemble de la plante des pieds, cette sensation n’a pratiquement plus lieu d’être.

Bref, si le concept en soi parait un peu onéreux (combien de fois entend-on que le fait de faire une étude posturale « ne sert à rien »), ces semelles sur mesure sont un plus indiscutable en termes de confort et d’efficacité.

SEMELLES SPECIALIZED MASTERFIT CUSTOM 
NOTE : *****

Les + : confort, efficacité, rigidité, calage du pied, effacement des points de pression
Les – : RAS

Temps nécessaire à l’opération : moins de 30 minutes
Prix : 124,90 € les semelles + 25 € de prestation

Contacts : retul.com, specialized.com, k7-bikes.com

-> VOIR AUSSI : Tous nos tests Matos

 

 

 

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Un commentaire sur “Test des semelles thermoformées Specialized Masterfit

  1. 150 euros les semelles soit pour mon cas 60 euros plus cher que le podologue
    dommage specialized fait de superbes choses mais toujours hors de prix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :