Test des lunettes Koo Open Cube

Koo, ce sont des lunettes créées par la marque de casques Kask. Fabriquées en Italie, les Koo Open Cube sont confortables, fonctionnelles et avec une excellente qualité optique. Il est difficile de s’en passer sur la route.

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr

Parce que associer des lunettes à un casque entre dans la logique des choses aussi bien en termes d’ajustements que d’esthétisme, Kask s’est lancée sur ce marché fort concurrentiel avec sa marque Koo il y a quelques mois maintenant. La gamme s’est enrichie en 2018 de trois nouveaux modèles dont deux dédiés au vélo, après la sortie initiale des Open lors du lancement de la marque. Les Open Cube testées aujourd’hui reprennent la plupart des fonctionnalités des Open, tout en abandonnant le cerclage total des verres. Un bénéfice pour le look, ici plus discret et moins « mastoc » selon nous sur les petits visages. Notons que les Koo Open Cube sont proposées en 12 coloris, et en deux largeurs, avec des dimensions spécifiques nommées Asian Fit disponibles à la demande. Dommage toutefois qu’en les associant au Kask Protone, l’objectif n’est pas totalement rempli. Excellent dans de nombreux domaines (aération, confort, finition), le Protone dispose d’une armature pour le maintien occipital qui revient derrière les oreilles et qui peut entrer en conflit avec les branches des lunettes. Heureusement, celles-ci sont d’une longueur tout à fait classique et parfaitement plates, ce qui s’avère au final peu gênant en roulant.

Des verres Zeiss

En plus du choix de couleurs, les Open Cube sont fournies dans un coffret de belle facture, avec une monture et deux écrans interchangeables Zeiss, ce qui est un gage de qualité.

Insistons sur l’importance des verres pour les lunettes de sport conformes aux normes européennes, qui non seulement protègent les yeux des rayons UV, mais qui protègent aussi en cas de chute en se tordant plutôt qu’en cassant. À l’heure où circulent de nombreuses contrefaçons, la précision n’est pas inutile. Le premier des écrans de catégorie 2 protège des UV tout en offrant une visibilité assez claire même lors des passages à l’ombre, avec une transmission de lumière de 21 %.

Le second, transparent, laisse passer 85 % de lumière. Ils sont très facilement interchangeables, même au dernier moment avant le départ d’une sortie, et il n’est pas utile de lutter pour trouver le bon emplacement sur l’armature des lunettes.

Même chose pour le repose-nez, qui se clipse et se déclipse aisément de l’écran unique, mais sans toutefois manquer de maintien une fois en place. Les Koo Open Cube sont fournies d’ailleurs avec deux repose-nez interchangeables, qui chacun peuvent être placés en deux positions, pour plus ou moins rapprocher l’écran du visage. L’un et l’autre ont pour objet de rehausser plus ou moins les lunettes une fois posées sur le nez.

L’originalité des lunettes Koo Open Cube

Comme les Open, les Open Cube se rangent par l’intermédiaire d’une système de branches rotatives. Une particularité qui permet, grâce à trois crans de position, d’incliner plus ou moins l’écran par rapport au visage, pour limiter l’apparition de buée par exemple, ou pour limiter la sueur à l’intérieur de l’écran. Cependant, même utilisées sous le brouillard ou avec un fort degré d’humidité, les Open Cube évitent la buée, grâce aux aérations entre l’écran et la monture. Des aérations qui créent même un filet d’air qui surprend légèrement lors des départs matinaux.

À l’usage

En roulant, les Koo Open Cube se font totalement oublier, malgré le léger conflit des branches avec les sangles du casque et le fait qu’elles ne paraissent pas serrées sur le visage, ce qui pourrait laisser craindre qu’on soit toujours obligé de les réajuster. Mais en réalité, le silicone présent à l’intérieur des branches plates et le caoutchouc du repose-nez suffisent à les maintenir parfaitement en place, même en plein sprint ou en tournant la tête pour converser avec les compagnons de route. Seule une petite bruine peut être désagréable sur l’écran, mais c’est le cas avec toutes les lunettes. La visibilité est parfaite, même avec les verres teintés et sous des conditions maussades. La transition entre le plein soleil et les parties à l’ombre ne pose pas le moindre problème, comme c’est le cas avec certains verres. Les verres ne semblent pas excessivement sensibles aux rayures, en plus de bien couvrir les yeux. Enfin, l’absence de monture sous les verres améliore la visibilité par rapport aux Open. Les Open Cube sont donc bien des lunettes légères, confortables, bien finies et avec de bonnes fonctionnalités pour assurer le côté pratique et la durabilité. Pas données, elles sont toutefois livrées avec un joli coffret et deux écrans.

KOO OPEN CUBE
NOTE : *****

Les + : Confort, livrées avec deux verres, vision
Les – : Prix

Poids :  32 g
12 Coloris
Prix :
199 €

Contact : kooworld.cc

-> VOIR AUSSI : Tous nos tests Matos

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *