Benjamin et son Cannondale CAAD Optimo

L’homme et sa machine ne font souvent qu’un. Coup de coeur ou contrainte financière, vélo de série ou montage à la carte, chaque coureur, chaque triathlète a des raisons très personnelles d’avoir choisi tel ou tel vélo plutôt qu’un autre. Dans cette rubrique, nous vous donnons l’occasion de nous expliquer les raisons de votre choix et ce que vous appréciez une fois posé sur votre monture. Aujourd’hui, rencontre avec Benjamin Wiart, 36 ans, propriétaire d’un Cannondale CAAD Optimo.

– Nom : Benjamin WIART
– Âge : 36 ans
– Profession : Avocat
– Lieu de résidence : Lyon (69)
– Pratique : route et triathlon
– Expérience : 1 cyclotouriste et 1 t
riathlon S en 2018
– Objectifs : un triathlon M ou un Ironman 70.3 en 2019

Adepte d’arts martiaux dans sa jeunesse, Benjamin s’est, suite à un déménagement à Lyon après dix ans de vie en région parisienne, rappelé un défi lancé 18 ans plus tôt sur les bancs du lycée : prendre le départ d’un triathlon. Un souvenir d’autant plus ravivé par un ami inscrit à l’Ironman 70.3 Vichy en 2017.

Des footings réguliers en loisirs depuis son enfance, une pratique occasionnelle du vélo de route et le besoin de renouer avec le sport en extérieur l’ont conduit à relever son défi d’adolescence et à franchir le cap de l’achat d’un vélo. Il a choisi un Cannondale CAAD Optimo 2017 neuf, monté en Shimano Tiagra, après une très longue hésitation.

« Mon choix a été dicté par la marque d’abord, le design, la couleur et enfin le prix qui restait un bon compromis pour le pratiquant occasionnel que je suis. J’ai eu un moment d’hésitation sur la marque puisqu’en bon chauvin, je trouvais que l’achat d’un tel engin devait être réalisé sur une signature française. Malheureusement, le design ne s’y prêtait pas pour moi.

Après plusieurs mois de comparaison et une sélection drastique, je me suis finalement décidé pour ce Cannondale Optimo, dans ce coloris vert. Aujourd’hui, soit bientôt deux ans après mon achat, j’avoue que je ne changerais rien, même si j’ai aussi conscience de ne pas avoir l’expérience et peut-être le ressenti nécessaire pour faire de nouveaux choix de composants. Sauf peut-être sur le poids, que je ressens de plus en plus avec mes sorties dans les pentes des Monts d’Or autour de Lyon. »

FICHE TECHNIQUE
CADRE : Optimo alu SmartForm C2 – SAVE
FOURCHE : Ultra Carbon Blades
ROUES : Maddux RS 3.0
PNEUMATIQUES : Schwalbe Lugano en 25 mm
TRANSMISSION : Shimano Tiagra
PÉDALIER : FSA Omega 50/34
CASSETTE : Shimano HG500, 10v, 11-28
FREINS : Cannondale C4 Dual pivot
CINTRE : Cannondale C4 alu compact
POTENCE : Cannondale C4, 6°
TIGE DE SELLE : Cannondale C4 alu
SELLE : Cannondale Stage Ergo
POIDS : 9,8 (taille L)

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *