Test du Trek Madone SLR 9 Disc

Au summum de la technologie, le Trek Madone SLR 9 Disc est un concentré d’innovations pour apporter à la fois confort et performances. Aérodynamisme, Di2, freins à disque et filtration des vibrations sur mesure en font l’un des vélos les plus désirables du moment. Mais les 12000 € du vélo sont-ils justifiés sur la route ?

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr – DR

Le Madone, c’est l’autre modèle haut de gamme en carbone chez Trek, aux côtés de l’Emonda, plutôt taillé pour la montagne, et du Domane, plutôt destiné aux longues distances (notez l’anagramme pour le nom des trois modèles !). Sixième Opus de la série, ce « nouveau » Madone (en réalité présenté en juillet dernier), va encore plus loin que son prédécesseur dans le domaine de l’aérodynamisme, sans sacrifier ni au poids, ni au confort de l’utilisateur, ni à l’esthétisme (une condition sine qua non pour une réussite commerciale, ne nous le cachons pas).

Il fait partie de ces vélos modernes qui concentrent toutes les dernières technologies, d’abord en termes d’intégration, puis dans le domaine du rendement pur. Sur le Madone, rien ne dépasse ou presque dans cette version d’essai avec des freins à disque, puisque durites de freins et fils électriques pour la transmission sont parfaitement dissimulées. Un plaisir pour les yeux, mais pas mal de complications pour les monteurs ou dès que de la maintenance est nécessaire.

Notons cependant que Trek a le bon goût de ne pas imposer le Madone avec des disques, et qu’une version presque identique du SLR 9 est proposée avec des freins à patins, là aussi joliment dissimulés derrière la fourche et les haubans, pour 310 g et… 1000 € de moins.

Parions également que cette version moins onéreuse est plus performante sur le plan aérodynamique, même si pour nous c’est impossible à vérifier concrètement. Reste qu’à l’instar du Specialized Venge S-Works ou du 3T Strada Pro Disc par exemple, ou à l’inverse du Pinarello Dogma F10 Disk ou du BH G7 Disc 5.5 le freinage à disque est ici parfaitement intégré à la philosophie de la machine. Le fonctionnement ne souffre d’aucun reproche. Seuls quelques bruits de frottements parasites des disques dans les étriers viennent parfois perturber le confort des sorties. On se demande d’ailleurs parfois si les testeurs de 3bikes.fr sont les seuls à le remarquer sur les vélos à disque. Bref, passons !

Un vélo unique

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.