Test de la veste Castelli Alpha Ros

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr

 

L’Alpha RoS est une veste très technique, prévue pour les températures en dessous de 5°C, très bien coupée (entendez par là, assez fit et qui ne flotte pas au vent), et susceptible de vous protéger des projections d’eau ou même d’une pluie légère. Il ne s’agit pas complètement d’une veste imperméable. Mais d’ailleurs, en existe-t-il vraiment en cas de grosse averse ? Car si certains matériaux empêchent l’eau de traverser le vêtement, on finit toujours par être mouillé, soit par le contact des autres vêtements (le collant notamment) ou parce que l’eau pénètre par le cou.

Ce n’est pas ce que promet l’Alpha RoS, qui joue avant tout sur sa polyvalence. Elle n’est pas non plus la plus chaude de la gamme, mais elle est en revanche la plus sportive parmi les vestes de la marque italienne destinées à affronter les rigueurs hivernales. Bref, dès lors que vous roulez activement par des températures de -5 à +5°C, elle devient incontournable.

Le souci du détail

Comme souvent chez Castelli, ce sont les détails qui font la différence. L’Alpha RoS est construite en deux parties, avec une couche externe technique en Gore Windstopper 150 (protection contre le vent associée à une haute respirabilité et une protection efficace contre la pluie) et une doublure interne molletonnée autour du corps, un peu comme un gilet intérieur.

 

La veste s’enfile donc en fermant deux zips l’un sur l’autre, mais ceci présente un certain avantage sous certaines conditions, comme nous le verrons plus loin. Pour limiter au maximum les entrées d’humidité, on note la présence de coutures scellées sur les épaules, du zip extérieur étanche recouvert sur les deux-tiers par un rabat en Windstopper, d’un bord plat à la taille avec une bande et un logo Castelli siliconés pour une parfaite tenue de la veste au cours des mouvements, et de poignets longs avec également un bord plat pour une parfaite jonction avec les gants.

 

La couche extérieure est également doublée sur l’avant des bras. L’évacuation de l’humidité corporelle est assurée par une séparation de la couche en Windstopper, au niveau des épaules, pour une meilleure ventilation.

 

Le col remonte haut, son intérieur est molletonné pour le confort, et une couche supplémentaire en forme d’arc de cercle suit les mouvements de la nuque, afin de limiter les entrées d’air froid.

 

D’ailleurs, la veste Alpha RoS est surtout remarquable, comme la plupart des vêtements fit de Castelli, par sa coupe près du corps permise par des tissus étirables et une disposition adaptée à la position cycliste. Pas de poches zippées au dos, mais trois poches classiques agrémentées néanmoins de trois petits trous autour des petites bandes réfléchissantes, pour évacuer l’eau si besoin.

 

Pour le côté pratique en effet, mieux vaut avoir accès aux poches facilement si on porte des gants. Reste cependant une petite poche avec une fermeture sur l’avant de la veste, en bas à gauche, éventuellement pour y glisser une clé, une carte bancaire ou de la monnaie, bref, tout ce qu’il vaut mieux ne pas perdre sur la route.

 

Isolation de haut niveau

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.