Test des chaussures GIRO Empire E70 Knit

Rigidité de la semelle extérieure, fiabilité du laçage et construction originale avec la technologie Knit : ces chaussures Giro Empire E70 Knit séduisent par leur niveau de performance et d’efficacité…Dans un coloris et un style rétro qui ne manquent pas de se distinguer, pour avoir la grande classe aux bouts des cannes !

Par Sébastien Jacquet – Photos : @3bikes.fr

Spécialiste dans la réalisation de casques de compétition notamment depuis 1985, dont les célèbres Pneumo, Synthe, Aether, GIRO dispose d’une large collection colorée pour habiller le cycliste des pieds à la tête. Casques, vêtements…et chaussures ! Le modèle Empire E70 Knit se démarque par une construction façon tricotage, grâce à l’utilisation de la technologie Xnetic Knit pour la confection de la tige. Elle se compose d’un squelette TPU (polyuréthane thermoplastique) sur lequel est collé et intégré le tissu, dans le but d’apporter un mélange de soutien, de confort et de respirabilité. Et un style à part bien caractérisé. Le talon et la pointe sont conçus avec un renfort supplémentaire TPU pour augmenter la fermeté de ces parties et leur résistance. L’ensemble bénéficie d’un traitement DWR pour augmenter sa résistance à l’eau et faciliter son nettoyage.  

« Vais-je être obligé de m’arrêter pour les resserrer ? » 

C’est la question que tout le monde se pose quand on cible ce genre de modèles à lacets…Qu’en est-il du laçage et de son maintien ? A savoir, vais-je être obligé de m’arrêter pour les resserrer ? Pour tout vous dire, avant ce test, on était plutôt sceptiques sur ce point. D’où notre très, très belle surprise quand on a dû s’arrêter sur nos deux premières sorties pour retoucher aux lacets…mais pour les desserrer ! On en avait trop mis par crainte de ne pas être assez maintenu, surtout dans le temps. Si elle peut paraître plutôt souple à première vue, l’empeigne forme en réalité une très bonne enveloppe sur le coup de pied et les côtés, avec ce qu’il faut de fermeté et rigidité. Les lacets combinés aux œillets fonctionnent de paire et à merveille pour verrouiller le pied. Inutile de trop les serrer.

Fermeté et maintien idéal

On tâtonne une ou deux fois en fonction de ses sensations pour trouver le bon ajustement, et on veille plutôt ensuite (avec nos pieds fins, et bien que le bout de la chaussure ne soit pas trop large) à s’assurer que l’avant du pied est suffisamment cerner avant de s’élancer. Pendant l’effort, le maintien est très bon, qu’on s’active sur ses pédales en changeant de position ou qu’on enroule. Le laçage ne donne pas l’impression de flancher, de lâcher du leste, et démontre au fil des bornes toute sa qualité. L’empeigne se montre bien ferme et n’occasionne aucune pliure. Sachez qu’un double nœuds peut être nécessaire pour limiter le risque d’un lacet qui irait accrocher les dents du pédalier. A l’heure où les serrages micrométriques sont la technologies de pointe à la mode, on constate que ce système qui s’inspire des modèles d’antan mets l’accent sur le style rétro, mais n’a rien envier niveau fonctionnalité et efficacité. 

Pleine puissance

Le pied bien maintenu, l’utilisateur peut se focaliser sur son coup de pédale, son effort. Sur ce point, la semelle Easton EC70 en composite de carbone nous offre une belle satisfaction. Le niveau de rigidité paraît très bon, et le coup de pédale s’en ressent. Le pied reste stable, et le mouvement de rotation facilité par une cheville qui demeure bien libérée, mobile. La puissance exercée semble pleinement transmise et transférée sur la pédale. L’Empire E70 Knit convainc par ses performances et son efficacité. On savoure vite ce formidable soutien et cet appui plein d’assurance. A noter la talonnette remplaçable pour fournir du grip quand on est hors vélos et la compatibilité avec les cales et perçage 3 trous. Et le confort n’est pas oublié. 


 

Confort du chaussant

L’Empire E70 Knit dispose d’un intérieur rembourré sur l’arrière et les contours du talon, et sous la languette. Ce rembourrage apporte du moelleux pour favoriser le confort, et l’épaisseur qui favorise le très bien bon maintien du pied et du talon notamment, enfermé mais pas compressé. L’avant de la chaussure est plus dur, assez fin, ce qui fait que le chaussant ne taille pas grand (pour exemple, le 43 sied parfaitement à nos pieds fins et étroits, avec ce qu’il faut de mince liberté au bout du pied, là où d’autres modèles à taille équivalente sont un poil plus large). La languette remonte légèrement sur le haut du pied, mais l’ouverture évasée lui permet de ne pas appuyer et de se placer au mieux sur le dessus pour conserver de la mobilité. Il faut simplement veiller à bien la centrer au moment de serrer les chaussures. L’Empire E70 Knit intègre une semelle interne unique légèrement incurvé au niveau de l’intérieur de la voute (c’est-à-dire un support de voute moyenne).

Disponibilités

L’Empire E70 Knit réussit la très belle combinaison confort/maintien/rigidité pour un niveau de performance très agréable. Forte de ces caractéristiques, et à 250g la chaussure en taille 42.5, elle apparaît légère à l’effort. Son tissage en fait notamment une chaussure bien aérée, qui limite la formation de l’humidité, et favorise la respirabilité. C’est pour cela qu’elles sont plébiscitées notamment pour une utilisation lors des belles journées du printemps et de l’été. Et dans ce somptueux coloris gris et jaune fluo, qui réalise le combo parfait entre classe et côté tape-à-l’oeil, tout en conservant une touche de sobriété, ce n’est pas le type de modèle qu’on aurait envie d’exposer sous la pluie (quand bien même il bénéficie d’un traitement DWR résistant à l’eau)! Pour ceux qui voudraient la jouer plus discret, l’Empire E70 Knit existe également dans trois autres coloris : noir/charbon, multi-couleurs/charbon, rouge/noir. Un modèle à mi-chemin entre la chaussure de vélo rétro et la godasse de sport traditionnelle…mais avec des fonctionnalités cyclistes bien contemporaines !

GIRO EMPIRE E70 KNIT
NOTE : ***** 

LES + : maintien, rigidité, confort, style

LES – : frais pour l’automne et l’hiver.  

Empeigne : tissu Xnetic et squelette TPU
Semelle extérieure
: Easton EC70 en composite carbone
Talon et pointe : renforcé TPU
Traitement : Fibre traitée DWR

Autre : talonnettes remplaçables, assise plantaire en EVA moulée, support de voûte moyenne

POIDS : 250 g en 42,5

PRIX : 229,95 €

CONTACT : www.giro.com

-> VOIR AUSSI : Tous nos tests Matos

Sébastien Jacquet

Sébastien Jacquet

- 34 ans. - Journaliste professionnel depuis 2008 en presse écrite sportive (Collaborateur à Vélo Magazine - L'Equipe) - Pratiques sportives actuelles : cyclisme (occasionnelles : football, course à pied) - Strava : Sébastien Jacquet

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *