Test du ORIGINE Axxome II GTR

Incroyablement confortable, le Origine Axxome II GTR est un cadre nerveux et joueur, qui vous emmènera loin tout en vous ménageant. Très bien équipé avec les Mavic Cosmic Pro Carbon SL UST, en freinage à disque, et la transmission Shimano Dura-Ace Di2, ce second opus nous a diablement enthousiasmés. Il a tout ou presque d’un grand.

Par Pierre-Maxime BRANCHE. Photos : @3bikes.fr et Origine Cycles.


«Clio, mais que reste-t-il aux grandes ? » La plupart d’entre nous aura reconnu cette punchline de conclusion d’une publicité télé pour la Renault Clio datant de… 1993. Pour les plus jeunes, allez donc faire un tour sur la plateforme YouTube pour en comprendre l’essence. Chevauchant mon Axxome II GTR sur près de 800 km de test, c’est un peu l’idée obsessionnelle qui m’a hanté durant de longues heures. Non, je ne suis pas sur un Colnago, ni un Pinarello, ces noms ronflants qui vous racontent des Légendes, vous transportent sur les pentes du Giro, du Tour, et qui vous feraient acheter votre prochaine monture rien que sur leur réputation, fruit de plusieurs décennies d’histoire.
Celle d’Origine, c’est plutôt l’inconnue. La marque française a vu le jour en 2013, dans le Nord. Elle n’a connu que des Anglais vainqueur du Tour de France, hormis Vincenzo Nibali en 2014. Des Anglais… Elle n’accompagne aucune équipe WorldTour. Elle débarque quoi, elle démarre, mais on ne lui en veut pas. Ernesto Colnago a bien commencé un jour, lui aussi. Il a fallu du temps. Sauf que pour Origine, sa réputation commence de plus en plus à se savoir. Ou plus précisément, ça e-réputation commence à faire le buzz.


Prix usine
Bah oui, car Origine, c’est un peu notre Canyon national. Tu ne débarques pas comme ça dans un Origine Store à Bourg-en-Bresse. Non, avec Origine, tu vas sur la toile et tu cliques : d’abord pour surfer sur le site commercial qui offre un prix direct usine permanent, les marges des intermédiaires traditionnels (importateurs ou revendeurs) étant supprimées ; ensuite, tu charges le configurateur qui te permet de définir toi-même l’équipement complet, les braquets et la déco du cadre de ton choix, et tu notes chaque modification sur la photo, la fiche technique, le poids et le prix en temps réel. 100 % configurable ! Certains diront que c’est la mort du vélociste du coin, d’autres qu’Origine vit avec son temps. Choisissez votre camp.
De mon côté, je ne suis pas passé par le configurateur. Après une rapide discussion sur leur stand au Roc d’Azur mi-octobre, le choix s’arrête sur leur nouveau cadre Axxome II version GTR, la gamme hyper sport et à disque. Je leur laisse le choix de l’équipement : transmission Shimano Dura-Ace 9170 Di2 disc, pédalier compact 50×34, cassette 11-25, roues Mavic Cosmic Pro Carbon SL UST Disc et leurs pneus Yksion Pro 25 de section en montage Tubeless, poste de pilotage Ritchey carbone pour le cintre et alu pour la potence, selle Italia SLR Lite Titane Flow, couleur noir piano et rouge flamme, décors en blanc. Facture : 6 650 euros. Poids : 6,800 kg sans pédales et sans porte-bidon en taille XL. Ah oui, ça commence à causer.


Nouvelle géométrie
Franchement ? Une belle bête. À la fois racée et élégante, docile et agressive, entre classicisme et modernité, sobriété et fantaisie. Une sorte de James Bond Girl vous savez, séduisante, arrogante, envoûtante mais dangereuse. C’est toute l’ambiguïté ressentie (la mienne en tout cas) lorsque je l’ai emball… débalé, pardon. Je ne suis pas le seul à qui cet Axxome II a fait de l’effet. Sa peinture, ses lignes, son poids et son équipement ont souvent conquis. Des coursiers, des cyclos, des passionnés et des novices aussi. La facture, de son côté, fait toujours un peu mal.

 

Ce travail sur la géométrie du cadre
et sur son drapage
optimise le rapport rendement / confort.


Aujourd’hui, cet Axxome se dévoile dans une nouvelle géométrie. Tout se joue sur le triangle arrière avec la technologie CCT (Continuous Carbon Tubing) qui évolue vers la CCT+. Auparavant, les bases et haubans formaient un seul tube de carbone qui venait s’assembler au triangle avant via des raccords soudés. Désormais, les fibres de carbone s’enroulent autour du raccord du tube de selle et de la boîte de pédalier pour totalement embrasser le tube afin mieux dissiper les vibrations, en les dispersant sur toute la longueur de la pièce continue (bases + haubans), et de minimiser ainsi les points durs. La fibre carbone reste la TeXtreme utilisée par de nombreuses écuries de Formule 1, mixée avec la très rigide Toray 3K M40&50 (7% sur l’ensemble du cadre) sur les zones de fortes contraintes comme la boîte de pédalier et la douille de direction. Ce drapage adapté allège le cadre, ce dernier devenant ainsi plus nerveux que rigide, et plus confortable que des cadres de compétition traditionnels. De forme aplatie en fine bande unidirectionnelle, la TeXtreme permet de mieux empiler et compacter les couches pour réduire la proportion de résine utilisée et donc obtenir plus de légèreté et de réactivité. Idem pour la moulage interne EPS qui évite encore les accumulations de résine dans les angles et lisse la surface interne du cadre. Ce lissage permet une épaisseur constante et renforce l’absorption des vibrations.
Ce travail sur la géométrie du cadre et sur son drapage optimise le rapport rendement / confort. C’est la recherche permanente d’Origine qui, malgré un vélo taillé pour la compétition, exige un cadre confortable et facile sur longues distances. Enfin, l’Axxome II GTR est un cadre conçu pour les freins à disque avec des axes e-thru 12×142 à l’arrière, 12×100 à l’avant et les fixations FlatMount de Shimano. Il propose également le nouveau système de fixation de patte de dérailleur qui est directement lié à l’axe de la roue arrière et qui augmente la rigidité de la roue et du cadre. Cette technologie est associée au nouveau standard d’axes traversants Mavic Speedrelease compatible avec toutes les marques de roues.


Du très grand confort
Sur la route, ce travail de géométrie a véritablement porté ses fruits. Sur ma première sortie de 70 km, j’ai tenté de mettre de côté tous les commentaires que j’ai pu entendre ces dernières années sur les qualités des vélos Origine. Malgré une taille au-dessus de celle que j’utilise habituellement (XL contre L) pour des raisons de disponibilité du parc test, la sensation de confort est impressionnante. Je ne suis jamais rentré cassé d’une sortie, même de 4h. Ce jour-là, j’aurais d’ailleurs volontiers prolongé si mon emploi du temps me l’avait permis. En tout cas, ce sont mes jambes qui m’auraient arrêté avant mon séant. Je n’avais pas eu l’occasion de tester la première version de l’Axxome, mais ce second opus tient sa parole en termes d’absorption des vibrations. Le triangle arrière est irréprochable et pour peu que l’on ait un modèle de selle qui corresponde bien à la largeur et aux appuis des ischions, l’assise est parfaite et les kilomètres défilent. Cela se ressent aussi sur les appuis avant avec une fourche et une douille de direction qui absorbent bien les rubans difficiles. Si l’on ajoute l’ergonomie reconnue des composant Ritchey et notamment de ce cintre carbone, l’Axxome est presque irréprochable en termes de confort et de tolérance, notamment sur longue distance. Si c’est la principale qualité que vous recherchez, ce cadre vous comblera.

Plus nerveux que rigide
Là où l’Axxome II est encore plus fort, c’est que l’on pourrait s’attendre de fait à un cadre un peu chewing-gum, mou et avare en retour d’énergie. Sur ce point, c’est une très belle surprise puisqu’il fait preuve d’une excellente réactivité. Les relances sont sèches sur le plat comme en montée, le transfert de puissance se révèle très efficace, on prend ainsi plaisir à varier les allures et à retrouver du confort lorsque l’on repose les fesses sur la selle. On sent plus de nervosité que de rigidité, avec un peu de déformation latérale qui ne vous casse pas lors des changements de rythme. C’est explosif, c’est joueur, on aime cette vivacité, et cette sensation est renforcée par l’excellent comportement des Mavic Cosmic Pro Carbon SL UST Disc.
Avec 45 mm de hauteur, ces jantes sont à la fois rigides, nerveuses, aérodynamiques, confortables, assez légères (1515 g sans pneu) et, franchement, super polyvalentes. Cette liste de qualités est longue, mais il est difficile de les nier. Cet ensemble cadre-train roulant sera un succès pour de nombreux profils de coureurs, de parcours et de distances. Ces roues bonifient vraiment ce cadre nerveux, mais qui manque de rigidité pour maintenir une haute vitesse. Pour tirer de longs bouts droits, elles sont d’une aide précieuse, de même que pour pousser les watts dans les ascensions. Avec cet Axxome II, on peut imaginer une courbe de couple explosive sur les premiers tours de pédales, mais qui a ensuite tendance à stagner, à se stabiliser alors que d’autres cadres plus aéro et rigides permettent de prendre toujours plus de vitesse après voir tirer la première cartouche. Les roues permettent ainsi de corriger en partie ce petit défaut.


Adhérence et puissance
Cette jante est équipée du Tubeless Yksion Pro en 25 mm qui participe à cette grande sensation de confort et d’adhérence, mais à près de 60 euros tout de même. En cas de changement, ce qui ne fut pas notre cas, l’addition est plutôt salée, mais fort heureusement, il semble disposer d’une bonne résistance aux coupures malgré les routes hivernales. Après 800 km de test, la gomme reste en très bon état. Son rendement est bon à haute vitesse, l’aérodynamisme avec la jante est parfait puisqu’étudié pour et par Mavic, et elle est sécurisante en termes d’adhérence sur sol sec ou mouillé. Le freinage à disque Shimano est lui-aussi sans faille et puissant, aidé également par la section de 25 mm des Tubeless Yksion. À noter que ces disques presque « pleins » engendrent une bonne prise au vent ce qui peut assez vite déstabiliser en cas de rafales ou de fort vent latéral. Cela m’a même coûté quelques frayeurs en descente alors que la douille de direction permet des trajectoires précises avec un cadre qui suit plutôt bien les changements de direction malgré une grande taille qui ne m’est pas habituelle. Reste la transmission Dura-Ace Di2, toujours diablement précise et souple, ce qui participe là-encore au confort de l’ensemble pour pouvoir évoluer avec le braquet adéquat.

Facile à prendre en main
Oui, Origine souffre aujourd’hui d’un déficit de notoriété, un obstacle imparable dû à sa jeune histoire, mais force est de constater que ce nouvel Axxome II GTR a tout d’un grand : beaucoup de confort, de nervosité, une rigidité suffisante, et un équipement et des composants qui valorisent ce cadre. Informé des qualités de ces vélos, mais n’en ayant jamais essayé, je ne fantasmais pas sur ces cadres. Lorsque nous, coursiers, triathlètes, cyclos, nous mettons à rêver dans le canapé d’exploits ou de randonnées fantastiques, c’est plutôt au guidon de grandes signatures italiennes, américaines ou françaises qui ont un côté peut-être plus rassurant et qui nous rappellent la puissance ou l’envol de certains champions. Je me suis pourtant surpris à plusieurs reprises à me projeter avec un Origine Cycles dans mes futures années étant donnée la facilité de prise en main, sa tolérance, sa réactivité et son rendement. L’Axxome II GTR s’envisage pour de nombreuses aventures comme des cyclosportives montagneuses au long cours, des circuits plus nerveux, voire des triathlons longues distances comme l’Embrunman, avec quelques adaptations. Son parcours cycliste de 190 km qui comprend notamment l’ascension du col de l’Izoard nécessite un cadre qui vous accompagne en montagne et qui vous préserve pour le marathon lui-aussi exigeant. Haute performance et confort, ce qui m’inspire une autre punchline connue de tous : « What else ?»


 

ORIGINE AXXOME II GTR
NOTE : ***** 

LES + : confort, nervosité, roues/pneus, peinture et garantie(s),
LES – : aérodynamisme, rigidité à haute vitesse, prise au vent des disques

CADRE : Axxome II GTR Disc TeXtreme 12×142 SpeedRelease
FOURCHE : Axxome II GTR Disc TeXtreme 12×100 SpeedRelease
ROUES : Mavic Cosmic Pro Carbon SL UST Disc
PNEUMATIQUES : Mavic Yksion Pro 25 tubeless
PÉDALIER : Shimano Dura-Ace 9100 50/34
CASSETTE : Shimano Dura-Ace 9100 11-25
DÉRAILLEUR ARRIÈRE : Shimano Dura-Ace 9170 Di2 Disc
FREINS : Shimano RT900 Ice Tech 160/140
LEVIERS : Shimano Dura-Ace 9170 Di2 Disc
CINTRE : Ritchey Road Curve WCS Carbone
POTENCE : Ritchey WCS C-220
TIGE DE SELLE : Ritchey 1B Superlogic Carbon 27.2
SELLE : Selle Italia SLR Lite Titane Flow
NOMBRE DE TAILLES : 6 (XS à XXL)
POIDS : 6,800 g en taille XL (sans pédales)


PRIX : 6 650 €. Kit cadre à 1 890 €

CONTACT : https://www.origine-cycles.com

-> VOIR AUSSI : Nos autres tests matos

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

2 commentaires sur “Test du ORIGINE Axxome II GTR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :