La reconversion de Bruno Langlois

Bruno Langlois a mené une carrière cycliste dense sur le continent nord-américain, auréolée notamment d’un titre de champion du Canada en 2016. Le solide rouleur québécois a entamé une retraite « progressive » depuis deux ans et s’est reconverti dans le coaching avec son concept Vélo Cartel, à Quebec.

Par Sylvain PIGEAU. Photos : Velo Cartel.

Credit photo : Vincent Drouin – VeloGazette.ca

 

Bière en main sur une terrasse en bord de mer. Contrairement aux apparences, Bruno Langlois n’arrive pas sur les courses en « mode touriste ». Nous avions rencontré le champion du Canada 2016, en août, en marge du Tour de Guadeloupe, une épreuve UCI 2.2. de 10 jours. À l’époque, l’ancien pro de la Garneau Quebecor prenait l’épreuve guadeloupéenne comme une préparation. « J’ai terminé 6e des championnats nationaux fin juin et je peux participer aux GP de Montréal et du Québec (World Tour), en septembre, avec la sélection de mon pays. Je suis ici en préparation, pas pour jouer le général. Je ne suis pas comme un jeune qui espère faire le Tour de France et dort avec son vélo (rires). » Au final, le vainqueur du Tour du Quebec 2011 repartira des Antilles avec une victoire d’étape (la 3e à Goyave) et une 6e place au général (il avait terminé 2e en 2012 derrière l’ancien professionnel Ludovic Turpin).

À 39 ans, Bruno Langlois cherche des objectifs pour continuer à « faire le métier », et en septembre, le Quebecois fait un numéro sur le GP de Quebec en effectuant 180 km d’échappée. Revu à 20 km du but, il prend une anecdotique 76e place, mais l’essentiel n’était pas là. En capitaine expérimenté, il s’est attelé à faire sa part dans l’équipe canadienne. (Le premier coureur de la formation, James Piccoli, termine 41e à 7’’ du vainqueur Mickaël Matthews de Sunweb).

Une reconversion réussie

Passé pro en 2005 dans l’équipe Américaine Jittery Joe’s, après être sorti de l’Université et tenté sa chance dans le vélo « pour essayer de faire une saison complète », Langlois a traversé la décennie en prenant part notamment aux plus grosses épreuves du calendrier américain. « J’ai couru avec Lance Armstrong et Fabian Cancellara notamment  ». Durant ces années, il coache des coureurs à distance entre deux déplacements et courses en Amérique du nord.

Depuis deux ans, il se consacre davantage à son entreprise : un concept rare de centre d’entraînement indoor complété par une boutique de vélo et un café. « J’ai commencé dans un petit local il y a 4 ans, grâce à mon sponsor. Nous n’avons pas pris trop de risques au début. C’était petit, je n’avais que dix home-trainers. J’ai maintenant une centaine de clients et de stations. Je pars du principe que pour être un bon leader il faut être un exemple. Pour moi c’est ça le coaching. »

« Pour être un bon leader il faut être un exemple.
Pour moi c’est ça le coaching. »

De fil en aiguille et en rencontres, Bruno Langlois s’associe avec Kevin Lynch, un coureur amateur, barista, vidéaste et surtout passionné. Les deux hommes se lancent alors dans l’aventure Vélocartel, deux ans après les débuts sur la place du natif de Matane. Partis de l’idée de répondre complètement aux besoins quotidiens des cyclistes amateurs, les deux hommes proposent des services de coaching personnalisés dans un univers convivial et dédié à 100 % au vélo. « L’hiver est long au Québec et nous faisons 6 mois en salle. Les cyclistes viennent, leur vélo est prêt (parfois il sort de l’atelier), ils s’entraînent, on parle matériel, nanas (rires), on déjeune, on boit un café et ils retournent au travail. »

Couplé à une boutique haut de gamme, les amoureux de la petite reine entrent dans un univers spécialement dédié où tout est mis à leur disposition. « C’est un peu une communauté. Notre sport est marginal au Quebec. Mais notre principale activité reste le coaching. » 

Du « fun » donc, pour un coureur simple et épanoui qui transmet ses valeurs et son expérience d’ancien professionnel tout en repoussant chaque saison la fin définitive de sa carrière.

Extrait du palmarès :

Vainqueur de la 2e étape du Tri peaks challenge 2006,  3e de Montréal-Québec 2008, 2e du Tour de République Dominicaine 2010, vainqueur du Tour de Quebec 2011 (et 2 étapes), vainqueur de deux étapes au Tour de Quebec 2012 et au GP cycliste de Saguenay 2015, champion du Canada 2016 et 2e du Tour du Delta.

VELO CARTEL – www.velocartel.blog

Adresse : 367 Rue Soumande, Québec, QC G1M 1A5, Canada

Téléphone : +1 418-431-4274

Tarifs à consulter sur le site.

Horaires :

Lundi à Mercredi 9 h – 18 h
Jeudi et Vendredi 9 h – 20 h
Samedi et Dimanche : 10 h – 16 h

 

Sylvain Pigeau

Sylvain Pigeau

37 ans Journaliste professionnel depuis 2003 en presse spécialisée et en presse quotidienne départementale - Ancien cycliste de série nationale. Triathlète depuis 2010. Strava : Sylvain PIGEAU

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *